Qui suis-je ?

avions.png

« Changer le monde » a toujours été mon moteur.

 

Que ce soit pendant mes 20 années de missions de direction financière, en tant qu’entrepreneure ou mère de famille, j’ai avancé dans la vie en relevant de nombreux challenges.

Valérie LAVANDIER 

Coach bâtisseur de possibles

Wecanbee

“ Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ”

 

Je me suis appropriée cette citation de l’écrivain Mark Twain. Elle me parle, elle vibre en moi.

J’aime la force et l'insouciance qu’elle exprime.

Chaque fois que j’ai cru que le projet que je souhaitais mener était possible, je l’ai accompli.

Lorsque j’ai douté, je ne l’ai pas mené à bien. Croire pour avancer. Faire pour s’accomplir.

L’audace est mon moteur.

Cela a été vrai dans toutes mes missions en entreprise. Je l’ai aussi largement vécu dans mes débuts d’entrepreneure en éducation. Je me suis lancée dans un projet dans lequel je savais dès le départ qu’il avait peu de chances d’aboutir. 

Je l’ai stoppé après deux années d’exploration. En réalité, je n’y croyais pas pleinement. Mes doutes et mon sentiment de manque de légitimité étaient de véritables freins.

 

« Changer le monde » commence invariablement par changer soi-même. Tout au long de mon parcours, j’ai travaillé sur moi, j’ai observé ce qui m’entravait et ce qui m’animait. Accompagner les personnes dans le changement, les aider à identifier leurs ressources personnelles pour les utiliser pleinement, leur permettre de se sentir à leur place et rayonner sur les autres, voilà ce qui m’anime. Voilà ce qui me porte.

 

Je crois profondément en l’Humain. 

En tant que coach certifiée, j’ai développé des outils ciselés pour mes clients. Pour vous.

Nous avancerons ensemble avec comme guide la psychologie positive, la vision intégrale, la communication non violente et l’harmonisation de l’être entre son corps, son esprit et son environnement.

Au bout de l’aventure, la promesse d’une vie faite de sens et d’une confiance en soi restaurée.

 

Ma philosophie

S'appuyer sur les singularités pour un monde plus solide.

Je crois que pour que le monde soit plus solide, nous avons besoin de la contribution de chacun à la place qui lui convient le mieux en termes de compétences, d’intérêts et d’élévation personnelle. Le respect de la singularité de chacun est une source d’énergie pour le collectif. C’est exactement ce que j’observe dans l’animation des groupes de co-développement où le respect de la diversité des points de vue et des personnalités permet d’élargir le champ des possibles et d’apporter des solutions beaucoup plus riches que ce qui aurait pu être envisagé auparavant.

Savoir ralentir est une ressource d’une grande richesse.

Notre monde hyperconnecté a tendance à nous embarquer dans un tourbillon sans fin. Il reste peu de place à la flânerie, à la rêverie. Et pourtant, combien de fois pouvons-nous constater que nos meilleures idées nous viennent au moment où nous ne les attendions pas ou plus (sous la douche, au moment de l’endormissement ou du réveil, lors d’une marche dans la nature…). J’accorde une véritable importance à ce besoin de ralentir et j’aime laisser de la place au silence, à la respiration comme source d’inspiration. Prendre le temps d’une marche pour dénouer une situation est une de mes activités favorites. Le chemin de Compostelle m’a beaucoup apporté dans ce domaine.

Notre vulnérabilité est une force.

Nous naissons sans carapace, sans moyen de nous protéger ou de nous défendre et dépendant de ceux qui nous ont donné la vie. L’humain est par essence vulnérable. Il peut choisir de l’accepter ou de le refouler. En le refusant, nous nous construisons une armure qui nous coupe de nos émotions et nous éloigne des autres. Cette protection est souvent source d’incompréhension et de tension avec les autres. L’accepter nous permet de développer notre créativité pour nous

préserver des dangers. Cela accroît également notre empathie dans la compréhension des autres et de leurs éventuelles fragilités. La vulnérabilité est pour moi synonyme de vérité et d’authenticité. Je la retrouve en séance, moment privilégié où il est possible de laisser son masque dehors en toute quiétude. Je la contacte dans la confiance que j’accorde à mes clients en leur capacité à avancer vers leur objectif. Je leur partage mes intuitions, mes ressentis en acceptant qu’ils puissent ne pas être justes. Être pleinement soi est un vrai socle pour avancer plus loin.   

  • Reconnaître la SINGULARITÉ comme une RICHESSE

  • Prendre le temps de RALENTIR

  • Accepter la VULNÉRABILITÉ comme une FORCE

Voici les trois piliers sur lesquels je m’appuie pour une transformation personnelle et collective.   

Be the change you want to see in the world

Gandhi